Pépin

Publié le par arachnimodo

Mon parapluie, je pourrais bien le baptiser Arthur comme Momo, dans "La Vie devant soi"

"Le plus grand ami que j'avais à l'époque était un parapluie nommé Arthur que j'ai habillé des pieds à la tête. Je lui avais fait une tête avec un chiffon vert que j'ai roulé en boule autour du manche et un visage sympa, avec un sourire et des yeux ronds, avec le rouge à lèvres de Madame Rosa."




Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article