MES BILLETS D'HUMEUR

Ici quelques unes de mes réactions aux articles publiés sur le Net (pas toujours si net !!!)

Le jeu peut être d'essayer de retrouver quel article, ou quelle réaction à un article je commente.
De toute façon, il ne sera pas difficile de saisir la philosophie d'ensemble de mes réactions.
Cependant, même s'il s'agit d'humeur, je tiens à ce qu'on y ressente également le respect (de ce qui est respectable) et si vous pensez que j'ai failli à cette obligation, s'il vous plaît, signalez le moi, je rectifierai.





Voilà, vous contemplez ici la bêtise dans une de ses plus belles expressions : j'avale tout le discours de Napoléon le minuscule, je le recrache, je m'en glorifie. Le monde entier rit de cette bêtise et de cette prétention de petit gamin au pouvoir. Voilà ce que donnent les ratés de l'école, des imbéciles envieux.
Je te plains, personne ne mérite d'être aussi bête, même pas méchant, simplement bête. "Les sots sont un peuple nombreux" écrivait Florian dans "L'Âne et la Flûte". Combien il avait raison. C'est d'ailleurs comme ça qu'on se retrouve président !!!


Arachnimodo15 avril 2008 - 02:42 Le Menteur
Rappelez-vous, le menteur a promis le remboursement des prothèses dentaires,, pendant la campagne. à présent, plus de prothèses, plus de lunettes. La sécu doit rembourser les deux et intégralement. (...)

Rappelez-vous, le menteur a promis le remboursement des prothèses dentaires, pendant la campagne. à présent, plus de prothèses, plus de lunettes. La sécu doit rembourser les deux et intégralement. Néanmoins, les tarifs des opticiens et les tarifs des prothèses sont odieusement élevés et mériteraient d'être surveillés et bloqués. Si l'on confie le remboursement des lunettes aux mutuelles, que deviendront les demandeurs d'emploi ?

Dans les pharmacies, on trouve de tout, regardez bien, un tas de cochonneries qui n'ont rien à voir avec les ordonnances. Une partie des médicaments y sont en libre accès. Les sociétés pharmaceutiques font des bénéfices exhorbitants, les médecins choisissent de vous donner tel ou tel médicament parce que le visiteur médical lui a promis un voyage en Grèce s'il testait celui-ci sur une quinzaine de clients... oui, je suis témoin. Alors, achetez moins cher chez Leclercq, il en restera plus dans votre porte monnaie. Ce n'est pas le pharmacien qui vous paiera le pain !!!
à quand des sanctions pour les entreprises qui débauchent le personnel, à quand les sanctions pour un état qui ne parvient pas à rétablir le plein emploi, à quand des sanctions pour un état qui engloutit les impôts sur le revenu pour payer les intérêts de la dette, à quand des sanctions pour ceux qui s'engraissent sur la dette de la France, à quand des sanctions contre les spéculateurs.... ????


Je ne fais pas mes courses chez Leclerc, mais je ne considère pas non plus les pharmaciens comme des philanthropes. Toute situation de monopole nuit aux consommateurs.
C'est élémentaire mon cher Watson !!!

Confusion entre pharmacien et médecin : si tu es malade, tu consultes ton médecin.
Cependant, l'hystérie bêtifiante, là, ça relève du psy... et il y a peu d'espoir !!!

MAI 2008 après MAI 68

Dans chaque quartier de Paris les manifestants empoignent les poubelles et se dirigent vers l'Élysée. Sarkozy, bloqué, s'enfuit en hélicoptère.
Un jet spécial l'emmène jusque dans le ranch de Bush. Sa famile le rejoint bientôt en exil.
Les manifestants se sont emparés des médias, ils annoncent la fuite et la destitution du président.
Les raffineries sont bloquées. Les TGV sont arrêtés. L'électricité est coupée. C'est la grève générale.
On réclame l'abrogation de toutes les dernières mesures antisociales, la régularisation des sans-papiers, l'interdiction des OGM et de la circulation automobile.
On propose le déploiement de deux immenses parasols en orbite pour protéger le pôle nord et le pôle sud du soleil.
On réclame le renplacement des routes et des autoroutes par des chemins bordés d'arbres.


ET s'il chantait en français et en anglais : tout le monde serait content, plus un couplet en picard, un couplet en breton, un couplet en catalan...

Relisez l'Avarice et l'Envie, de Victor Hugo : l'Envie choisit de s'arracher un oeil, parce qu'on a promis de donner le double de ce qu'elle demande à l'avarice. Voilà comment fonctionnent un certain nombre de français : au lieu de se battre pour la stabilité de leur emploi, ils se réjouissent de voir l'instabilité s'installer chez les autres, tous dans la même merde et on sera plus heureux, d'accord, au fond, acceptez à présent les salaires qu'on propose en Inde ou en Asie, en Afrique, rejoignez les salaires de misère et il y aura plus de justice !!!
Pensez-vos seulement à vos enfants et à vos petits enfants ? Vous n'êtes pas dans la fonction publique, d'accord, vous êtes jaloux, d'accord, mais ne seriez-vous pas heureux si vos enfants ou petits enfants y entraient ? Ne rêvez-vous pas pour eux de la stabilité de l'emploi ? La fonction publique est le fer de lance de la lutte pour une meilleure société, notre statut nous permet de lutter sans -trop- de risque contre la politique antisociale du gouvernement. C'est bien pourquoi le gouvernement rêve d'une fonction publique amoindrie : il aura moins de résistance en face de lui et pourra en toute liberté exercer son pouvoir dictatorial et destructeur.
Au lieu de pousser à la roue pour l'écrasement de toute velléité de réaction chez les français, rejoignez ceux qu'on écrase, aidez-les à lutter et organisez un mai 2008 plus efficace que mai 68.

Darcos montre son esprit d'ouverture : il ne discute qu'avec ceux qui sont d'accord avec lui.
Vivent les Bénis oui oui !!!
Un petit village dans l'Est d'irréductibles partisans de Napoléon le minuscule résiste à la pression de la nation furieuse, le sinistre de l'Éducation en voie de privatisation leur a rendu visite.

Déjà un moment que je relève les accidents d'autocar la nuit. Il me semble qu'il ne serait pas mauvais de limiter la circulation de nuit. Pour les transports de passagers. Une interdiction de circuler de 2 heures à cinq heures du matin pourrait être une première mesure.
Pour l'accident de l'autoroute, il me rappelle cette affaire si rapidement jugée d'un chauffeur poids-lourd condamné à 5 ans de prison dont deux fermes, deux motards ayant percuté son camion alors qu'il faisait demi-tour. Je trouve contestable que cette affaire soit jugée sous le coup de l'émotion. Un peu de recul me semblait nécessaire. Je ne trouve pas normal qu'on identifie les deux motards en fonction de leur profession, alors qu'ils n'étaient pas en service et qu'il n'y a ancun rapport entre leur profession et l'accident. Le fait qu'il s'agisse de gendarmes ou de policiers m'a semblé être ressenti comme une circonstance aggravante pour le conducteur du camion. La vie d'un policier est-elle plus chère que celle d'un homme ordinaire ? Est-ce parce que les victimes étaient de la police qu'on a jugé si vite ? D'autre part l'idée d'un possible excès de vitesse des deux motards a été évoquée. Qu'en-est-il ? S'est-on posé la question ? Les tests d'alcoolémie effectués sur le conducteur du camion ont-ils été effectués sur le conducteur de la moto ?
Ça paraît indécent, mais ça me paraîtrait, à moi, plus honnête pour bien juger des circonstances de l'accident. J'ai cru lire que la vitesse était limitée à 50 kms heure à cet endroit, et les conséquences de la manoeuvre me semblent bien importantes pour des gens qui circulent à vitesse réduite. Ajoutez à tout cela la consonnance arabe du nom du conducteur de poids-lourd, on peut s'interroger sur l'importance de la sanction.
J'ajoute que je partage la peine des familles, mais cette affaire m'a laissé un effet de malaise.

Quant aux terre-plein centraux, il arrive qu'ils soient mal signalés, certains mêmes couleur béton, non peints sont peu visibles la nuit.
On évoque toujours la responsabilité des automobilistes, mais la dangerosité du lieu et les responsabilités éventuelles des faiseurs de routes et d'autoroutes ne sont pas assez souvent prises en compte et sanctionnées.

Aux PME qui ont voté Sarko

N'oubliez pas que la droite, disons l'UMP, ça veut dire moins de service public, moins d'État, moins de fonctionnaires, tout pour l'entreprise privée, et il ne s'agit pas des petits commerçants, des PME, ni des cadres, mais de la haute finance, même pas française, internationale, multinationale, du grand pouvoir anonyme de l'argent.

Pourquoi donc titrer "un enseignant", alors que le personnage en question est jugé comme expert de Modigliani ? Parce que la dépêche AFP portait ce titre ? Quel est à présent le travail des journalistes ? Où est leur honnêteté ? leur indépendance ? leur esprit critique ? Oui, bien sûr, je rêve. En France, les journalistes n'ont pas besoin d'être cencurés, comme en Tunisie et ailleurs... ils écrivent ce qu'on leur dit d'écrire... aucune réaction ni réflexion personnelle, aucun recul face à l'information, juste être les premiers à donner l'information que tout le monde donnera, à l'identique, vraie ou fausse, contestable ou non.

Pourquoi donc titrer "un enseignant", alors que le personnage en question est jugé comme expert de Modigliani ? Parce que la dépêche AFP portait ce titre ? Quel est à présent le travail des journalistes ? Où est leur honnêteté ? leur indépendance ? leur esprit critique ? Oui, bien sûr, je rêve. En France, les journalistes n'ont pas besoin d'être cencurés, comme en Tunisie et ailleurs... ils écrivent ce qu'on leur dit d'écrire... aucune réaction ni réflexion personnelle, aucun recul face à l'information, juste être les premiers à donner l'information que tout le monde donnera, à l'identique, vraie ou fausse, contestable ou non.
Journaliste, un métier à revoir, ou à supprimer.
D'ailleurs, dans certains pays, on n'hésite pas à supprimer physyquement les -vrais- journalistes qui subsistent encore.
Alors qu'en France, vous risquez quoi ? De devoir vous inscrire au chômage ! Bonne occasion pour explorer la "France d'en bas" que nos dirigeants politiques ignorent et méprisent.


limiter les commentaires à 100 caractères, c'est quoi ce patchwork ? Votre idée de la liberté d'expression ?
De plus, si, après de multiples pertes de temps et essais, je mets juste la lettre "M", pour vous signifier ma pensée profonde, votre champ de saisie trouve encore que c'est trop long.
En désespoir, je regarde la rubrique : Lire tous les commentaires.
Et là : "Pas de commentaires"
Étonnant, non !

Sans commentaire !!!

Et pourtant si, je vais vous faire un peu de pub sur le net, en racontant cette histoire, et en renouvelant votre slogan :

Paris Match , le vide des mots, le piège à gogos !

toi qui sais tout, qui vois tout, pourquoi n'as-tu pas réagi ! viens donc nous aider de tes supercompétences, nous en avons besoin !
Il faut rester simple, quelqu'un assassine à coups de couteau, il a tort.
Il est atteint de paranoia ou schyzophrénie, on l'aide chmiquement, c'est possible.
Je parie que tu votes Sarko, du côté des yakas.
Supprime donc des postes dans l'enseignement public, pas d'assistante sociale, pas de psychologue, pas d'infirmière, pas de documentalistes, pas de surveillants, pas d'emploi jeunes, pas de profs, privatisons, ... tout ira mieux... et si t'es pas content, on délocalisera à Taiwan. Ok ?
Au fait, que fais-tu le 15 mai ?

Vous qui savez tout, qui voyez tout, pourquoi n'avez-vous pas réagi !
Les profs n'ont rien vu, rien fait ...
Qu'avez-vous fait pour les jeunes femmes séquestrées pendant des années...
Ce n'était pas en France !
Mais la même chose est arrivée en France...
Et la grand-mère qui meurt dans son coin, si seule qu'on ne s'en aperçoit qu'un mois après !!!
C'est arrivé dans des écoles ?
Venez  donc nous aider de vos supercompétences, nous en avons besoin !
Il faut rester simple, quelqu'un assassine à coups de couteau, il a tort.
Il est atteint de paranoia ou schyzophrénie, on l'aide chmiquement, c'est possible.Insupportable bande des yakas...
Supprimez donc des postes dans l'enseignement public, pas d'assistante sociale, pas de psychologue, pas d'infirmière, pas de documentalistes, pas de surveillants, pas d'emploi jeunes, pas de profs, privatisons, ... tout ira mieux... et si t'es pas content, on délocalisera à Taiwan. Ok ?
Au fait, que faites-vous le 15 mai et le 22 mai ?

Vous qui savez tout, qui voyez tout, pourquoi n'avez-vous pas réagi !
Les profs n'ont rien vu, rien fait ...
Qu'avez-vous fait pour les jeunes femmes séquestrées pendant des années...
Ce n'était pas en France !
Mais la même chose est arrivée en France...
Et la grand-mère qui meurt dans son coin, si seule qu'on ne s'en aperçoit qu'un mois après !!!
C'est arrivé dans des écoles ?
On voit bien que ce n'est pas votre enfant qui a été poignardé !!!
Il faut rester simple, quelqu'un assassine à coups de couteau, il a tort. Il est atteint de paranoia ou schyzophrénie, on l'aide chmiquement, c'est possible.Insupportable bande des yakas...
Supprimez donc des postes dans l'enseignement public, pas d'assistante sociale, pas de psychologue, pas d'infirmière, pas de documentalistes, pas de surveillants, pas d'emploi jeunes, pas de profs, privatisons, ... tout ira mieux... et si t'es pas content, on délocalisera à Taiwan. Ok ?
Au fait, que faites-vous le 15 mai et le 22 mai

Qu'est-ce qui fait la valeur d'un livre ?
L'opinion commune nous dit que c'est l'auteur.
Ce n'est pas tout à fait celle de Jean Guéhenno, qui a pu écrire dans Changer la vie, Mon enfance et ma jeunesse : « '' Les livres ne font que rendre ce qu'on leur donne. »
 Nous tenterons de départager ces deux avis, en évoquant tout d'abord le rôle prépondérant de l'auteur, faisant la valeur d'une œuvre, puis en tentant d'expliquer la position de Jean Guéhenno.


demain tu l'es, JM, et je n'ai pas d'inquiétude : tu as l'envergure pour...
Ps si tu ne comprends pas, fais-toi expliquer...
Quand on est con, on est con, con caduque ou con débutants, petit con d'la dernière averse, vieux con des neiges d'antan (Brassens)

alors je comprends
"chasser les marchands du temple", cela ne peut pas vous plaire car marchands vous êtes.
de plus, parler de Jésus, horreur ! pourquoi pas d'Allah !
ou alors peut-être le ludion pour désigner le président
peut-être que vous croyez que c'est une insulte gravissime !!!
ou encore, dire qu'il a fait l'école hôtelière parce qu'il parle de "lycée à la carte"
ma grand-mère disait : "il n'y a pas de sot métiers, ,il n'y a que des sottes gens.

je comprends que vous ne censuriez ni les crétins, ni les sarkozistes bornés : vous les comprenez facilement.

Quant à l'excuse de la rédaction du nouvel obs, qui fait faire sa censure par n'importe qui -excusez moi, mais il me semble- voilà l'inconvénient de la sous-traitance.
C'est l'économie de marché, me direz-vous.
Pour ma part je préférais l'économie de Marchais, que je n'ai jamais perçu comme un stalinien.

ah,d'accord, c'est de Concileo que viennent les coups bas
alors je comprends
"chasser les marchands du temple", cela ne peut pas vous plaire car marchands vous êtes.
de plus, parler de Jésus, horreur ! pourquoi pas d'allah !
ou alors peut-être le ludion pour désigner le président
peut-être que vous croyez que c'est une insulte gravissime !!!
ou encore, dire qu'il a fait l'école hôtelière parce qu'il parle de "lycée à la carte"
ma grand-mère disait : "il n'y a pas de sot métiers, ,il n'y a que des sottes gens.

je comprends que vous ne censuriez ni les crétins, ni les sarkozistes bornés : vous les comprenez facilement.

Quant à l'excuse de la rédaction du nouvel obs, qui fait faire sa censure par n'importe qui -excusez moi, mais il me semble- voilà l'inconvénient de la sous-traitance.
C'est l'économie de marché, me direz-vous.
Pour ma part je préférais l'économie de Marchais, que je n'ai jamais perçu comme un stalinien.
"il n'y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits "
Figaro (BEAUMARCHAIS)


Là, je suis d'accord. J'ai toujours pensé, qu'il fallait une qualification supérieure pour s'occuper des tous petits, car ces petits cerveaux sont malléables et n'ont que peu de défenses. Bac plus cinq ne garantit rien, mais une sélection extrêmement sévère, prudente et intelligente serait indispensable.
Seulement, ce n'est pas dans l'air du temps, il n'y a qu'à écouter nos politiques, il n'y a qu'à vous lire !

Je ne suis pas, loin de là, pro-Darcos, mais
tous ces renseignements "intrusifs", c'est à dire la connaissance de l'enfant peuvent se révéler utiles à la bonne compréhension de ses difficultés et de ses réactions, cela peut éviter aux enseignants de commettre des bourdes et leur permettre de mettre en place des remèdes.
Naviguer en aveugle, dans l'éducation  n'est pas une bonne chose. Savoir qu'un des mes élèves est anglais et n'est arrivé en France que depuis deux ans est une information importante pour bien l'accueillir et bien l'encadrer.
Éduquer en aveugle, sans tenir compte de différences et des particularités n'est pas une bonne chose. Savoir qu'un élève est atteint d'une maladie grave, qu'il n'a pas de bonnes conditions de vie et de travail chez lui, que les parents sont séparés, qu'il est élevé par ses grands parents, qu'il est orphelin, toutes chose qui peuvent préserver le caractère humain de note enseignement.
Nous ne sommes pas des machines et nous n'enseignons pas à des machines. Savoir pourquoi un élève réagit de telle ou telle manière, savoir qu'il vient de perdre sa mère ou sa grand-mère, qu'il y a dix huit enfants à la maison et pas d'argent... tout ce qui peut nous permettre de mieux comprendre l'enfant ne peut que lui être bénéfique.
Nous ne sommes pas des employeurs trieurs de races, de caractères, recruteurs d'esclaves soumis. Nous sommes là pour éduquer et instruire. Et la confiance des parents et des élèves vis à vis des institutions scolaires (et cela malgré leurs éventuels anciens déboires et griefs) est essentielle à la réussite de l'effort d'instruction et d'éducation que chacun mène vis-à-vis de nos enfants.
N'oubliez pas non plus que les enseignats sont aussi souvent des parents d'élèves.

Nous devons nous attaquer dès maintenant à la spéculcriminalité. Elle ravage à présent la planète entière, fait trembler les pays développés et affame les pays en voie de développement.
Comme pour les langues régionales, les sectaires ne sont pas ceux qu'on pense.
Ne pas vouloir reconnaître les langues régionales, c'est se montrer sectaire.
Ne pas comprendre, ne pas accepter des moments d'activité réservés aux femmes, c'est se montrer sectaire.
Nier les différences, de sexe, de culture, ne pas en tenir compte, c'est se montrer sectaire.
Sous couvert de défendre les femmes, le français, vous cultivez et favorisez la haine.

En ce qui concerne les langues régionales, les sectaires ne sont pas ceux qu'on pense.
Ne pas vouloir reconnaître les langues régionales, c'est se montrer sectaire.

Nier les différences de culture, ne pas en tenir compte, ignorer ce que chacun peut nous apporter, c'est se montrer sectaire.
Sous couvert de défendre le français, vous cultivez et favorisez l'étroitesse d'esprit, le francocentrisme et la haine.

La langue française, ne l'oubliez pas est née, s'est nourrie, enrichie des langues régionales.
Avec votre prise de position rétrograde, vous imitez le conservatiosme frileux du Sénat.

Et toujours à propos des langues régionales, je parodierai Beaumarchais (CARON de Beaumarchais)en disant "il n'y a que les petits esprits pour craindre les langues régionales"

Les parents réclament plus d'options, le médiateur propose de les supprimer.
Les critères sont connus : il ne faut pas faire mieux, il faut faire moins cher.
La politique de la droite : moins de pouvoir à l'État, tout le pouvoir à l'argent fou. Finalement, on se rapproche de certains projets anarchistes : plus d'État et chacun se débrouille, le retour (si on l'a jamais quittée) de la jungle.
Revenons à l'éducation : le livret scolaire à l'épreuve anticipée : entièrement d'accord. Non pas pour les joyeux privilégiés de prépas, mais pour les élèves courageux, et pour les fumistes absentéistes, les casseurs de profs et de cours.
Néanmoins, ce livret scolaire ne peut s'exprimer à l'écrit, puisqu'il y a anonymat des copies.
Une part de contrôle contnu, peut-être, mais alors il faudrait cesser de metttre en compétition les établissements, sinon, je fais des super dossiers à mes élèves, je les surnote, et mon établissment est bien noté.
Les commissions d'harmonisation, d'accord, mais elles devraient être gérées par des gens intègres, responsables, payés pour cela et absolument pas en prise avec les résultats des académies, qui sont, elles aussi, en compétition.
Conclusion, ce n'est pas simple.

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants. Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole. Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter. Lorsque, finalement, les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus d'autorité au-dessus d'eux, alors c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie." : Platon

Les élèves bien élevés, avec des parents responsables, ne souffrent que de l'obligation de côtoyer les autres élèves et les autres parents. Ici, il est assez pénible de côtoyer la bêtise, l'gnorance, la mauvaise foi, la méchanceté.

Félicitation pour la citation de Platon que je reprends, elle explique beaucoup. Il n'est pas sain que tout le monde aie peur des parents et des élèves à l'Éducation nationale et c'est pourtant le cas. Et cela ne rend pas service aux enfants qui manquent de repères. Nous risquons de fabriquer de petits sauvages comme dans les familles ou les parents ont peur des enfants, les idolâtrent et se conduisent en esclaves soumis et crédules.

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants. Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole. Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter. Lorsque, finalement, les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus d'autorité au-dessus d'eux, alors c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie." : Platon
La méchanceté n'est pas un sentiment, mais un comportement, affublé d'un jugement moral. On ne juge pas les gens sur la mine, ni d'ailleurs sur la fonction : ce n'est pas parce qu'on est chef de l'État qu'on est "gentil", la gentillesse n'est d'ailleurs pas certainement la qualité essentielle des chefs d'états.
D'un autre côté, il faudrait, dans notre pays réapprendre à rire. Car il n'y  dans cette aventure qu'à rire et à sourire. Quel chef d'État nous permettra à nouveau de rire ?

Une déclaration qui n'est pas moins à interpréter que comme une incitation à la violence. Le président de F.O. nous avait déjà prévenu de cette tendance du président et invité à ne pas tomber dans le piège.
Ce pendant, comment faire, si on ne voit plus les grévistes, si on ne les considère plus !
Faut-il donc tout casser pour être entendu du gouvernement ?! Tel semble être le message du président : une grève, c'est trop gentil, c'est négligeable, c'est invisible.
Messieurs les syndicalistes, revoyez votre copie : la grève n'est pas suffisante, cherchez d'autres moyens d'action qui ne puissent pas passer inaperçus !

C'est quoi, ici, le travail du journaliste ? 12 sites nous dites-vous, et vous ne savez pas nous dire lesquels, vous appelez cela informer ? Vous préférez nous balancer un baratin sur Vauban que nous pouvons trouver n'importe ou ailleurs. Avec ce genre de procédé, j'ose espérer que vous seriez recalés au baccalauréat... pas si sûr !

la tête à l'envers  !!!!

c'est au mari qu'il faut refuser la nationalité française, et mettre son épouse sous la protection des lois françaises. Quelle hypocrisie, que de se monter inhumain sous prétexte de respect des droits des femmes !

Les cars roulent trop vite. Les chauffeurs sont trop souvent fatigués. Tout conducteur devrait lever le pied lorsqu'on le double, cela non seulement par courtoisie, mais pour la sécurité de tous. Au lieu de cela, on maintient sa vitesse, ou même, on accélère.


L'ergonomie de ce site est à revoir : je suis connecté, on me dit que ma session est fermée. Je me connecte de nouveau : on me dit encore que ma session est fermée.
mon pseudo : arachnimodo

Mesure insuffisante : c'est la cession d'alcool par les majeurs aux mineurs que l'on doit interdire. Le copain majeur va acheter pour ses camarades mineurs, c'est ce qui se fait déjà.


Les adeptes du caca-rente sont bien emmerdés !
La spéculation, c'est le vol
La spéculation, c'est essayer de gagner de l'argent sans travailler.

Je dis "non" au détournement des paroles de "Imagine", de John Lennon, qui réclamait l'abolition des frontières, l'amour et la paix. Votre Europe, les malheureux extérieurs d'Afrique se noient en mer, sont renvoyés en avion, les membres mêmes de l'Europe, tardivement inscrits ne peuvent pas travailler en France, les roms y sont maltraités et renvoyés, ce n'est pas le monde qu'imaginait LENNON. L'Europe, c'est un paquet de frontières et une multitude d'égoïsmes.

Comme d'habitude, la France jalouse et aigrie de n'être pas su le podium, jalouse et aigrie de n'avoir pas été choisie pour les J.O. La France mauvaise joueuse, mauvaise perdante. La France qui me fait honte. Comme si les français étaient incapables de se doper. à quand, au fait, les contrôles anti-dopage aux examens, chez les étudiants, chez les chefs d'entreprise, pour les cadres, pour les chefs d'état, les politiques, les journalistes ? On ne peut même pas dire qu'on aurait des surprises, on le sait, mais on le couvre, on l'encourage même, "Allez, petit, allez mon grand, un petit stimulant, pour "réussir""
Jalousie, et hypocrisie, elle est belle, la France, petite, mesquine, j'ai honte.


Les "vacances" parlementaires et ministérielles, premier-ministérielles, ont coûté la vie à des milliers de vieillards lors de la dernière canicule, et pour se venger de la faute qu'il avait commise, notre premier ministre d'alors nous a fait cadeau d'une journée de travail supplémentaire non payée.
Quand on gouverne un pays, on n'a pas droit aux vacances, déjà qu'on obtient une retraite après quelques années d'exercice, alors qu'on recule l'âge de la retraite du pékin moyen.
Pas de vacances du pouvoir, c'est comme si vous vous endormiez au volant.

La vraie question est de savoir si cet enfant se met en danger.
Il n'est pas majeur, loin de là, il n'a pas une conscience claire du danger. Le laisser faire, c'est donc être criminel. Et cela n'est pas limité à la tauromachie !!!